Jardin de l’abbaye de Tresco

La réputation des îles Scilly doit beaucoup au célèbre jardin subtropical de l’abbaye de Tresco. Souvent comparé aux Jardins de Kew à Londres, les serres de verre en moins, ce jardin botanique défie les embruns marins et les bourrasques de l’Atlantique pour abriter une myriade de plantes exotiques, dont la plupart n’auraient aucune chance de survie sur le continent, même en Cornouailles, distantes pourtant de moins de 50 km. On recense en général plus de 300 plantes en fleur pendant le solstice d’hiver. Ce jardin tropical contient plus de 20 000 espèces de plantes originaires de 80 pays, du Brésil à la Nouvelle-Zélande en passant par la Birmanie et l’Afrique du Sud.

Créé au XIXe siècle par Augustus Smith, le propriétaire des îles, le jardin de l’abbaye de Tresco était à l’origine un jardin privé, situé sur les terres de la demeure qu’il avait conçue et construite. Les jardins abritent les vestiges d’une abbaye bénédictine fondée en l’an 964, même si la plupart des ruines encore visibles aujourd’hui proviennent du prieuré de St Nicholas fondé par des moines de l’abbaye de Tavistock en 1114. L’île ne comportait pratiquement pas d’arbres, et les ajoncs n’assuraient pas une protection suffisante : Augustus planta donc des « coupe-vent » composés d’arbres à feuilles caduques, tels que des ormes, des sycomores, des chênes et des peupliers. Il planta par la suite des cyprès et des pins de Monterey, dont la croissance rapide était parfaitement adaptée aux conditions côtières.

La mise en place de ces brise-vent permit à Augustus Smith de protéger le réseau de jardins clos contre les éléments. Il fit également creuser trois terrasses à même la roche, sur le versant orienté au sud en direction de St Mary's. Les terrasses chaudes et sèches situées en haut du jardin conviennent mieux aux plantes d’Afrique du Sud et d’Australie, tandis que les terrasses inférieures apportent l’humidité nécessaire à la flore de Nouvelle-Zélande et d’Amérique du Sud.

La diversité de la flore du jardin de l’abbaye est aussi extraordinaire qu’unique. Les multiples sentiers verdoyants qui parcourent les jardins sont bordés de succulentes, d’immenses palmiers et de grands flamboyants aux reflets rouge vif. Vous y trouverez des fleurs comme le King protea et la coquette héliconie rostrée, ou pince de homard. Promenez-vous parmi les grandes flèches bleues des vipérines, les superbes furcraea, les strelitzias et les pélargoniums aux pétales roses.

Le jardin abrite en outre une collection de figures de proue échouées qui sont exposées dans le musée Valhalla.

Vous trouverez une boutique-cadeau bien achalandée et une grande cafétéria à l’entrée du jardin.

Ouvert tous les jours de 10h00 à 16h00 : 12 £ par personne (pas de tarifs réduits) ; gratuit pour les moins de 16 ans.