Habitats, faune et flore

Partez à la découverte des superbes paysages et de la fascinante nature des Scilly

Foncièrement différents du reste de l’Angleterre, les paysages des îles Scilly constituent l’un de leurs plus grands atouts et abritent une faune, une flore et des habitats réellement fascinants, quelle que soit la saison.

Les îles Scilly sont classées comme « zone de beauté naturelle exceptionnelle », ou AONB en anglais. Cette désignation est d’autant plus inhabituelle qu’elle s’étend à l’ensemble de l’archipel, y compris les îlots et les rochers inhabités. Certaines îles sont désignées « paysages classés » en raison de la richesse visible de leur histoire.

Les Scilly offrent tout un éventail de paysages contrastés et hauts en couleur, qui sont en grande partie gérés et entretenus par le Isles of Scilly Wildlife Trust, une organisation caritative indépendante locale. Ne manquez pas les piliers de granit brut aux reflets gris et roses ; les bruyères légères, balayées par les vents et la mer et d’où s’élève une lueur violette et jaune à la fin de l’été ; les petits bois denses d’ormes matures qui frémissent et se balancent dans le vent, tout en baignant leurs visiteurs d’une lumière verte ; les terres agricoles, protégées par des murs de pierres sèches et des haies de pittosporum, où les rangées de narcisses parfumés illuminent les matins d’hiver les plus sombres ; sans oublier les nombreux sites archéologiques, qui témoignent du passé de ces îles.

Ces paysages et ces environnements marins susciteront toutes sortes d’émotions, amplifiées par la diversité des plantes, des animaux, des oiseaux et de la vie marine que vous croiserez au hasard de vos rencontres durant votre séjour.

Cette faune insulaire est moins craintive et donc plus visible que sur le continent : les grives et les moineaux s’inviteront ainsi sans façon à votre pique-nique, tandis que les phoques gris de l’Atlantique, les macareux de mer et peut-être même les dauphins vous accompagneront d’un œil curieux durant vos excursions.

Certaines espèces d’animaux endémiques ne se rencontrent guère ailleurs au Royaume-Uni… la plus mignonne est sans doute la musaraigne des jardins que l’on peut souvent entendre, et parfois apercevoir, en train de fureter le long des sentiers côtiers ou au sommet des plages à la recherche d’insectes.